31 Jan Dhruvita : « J’ai fait un rêve : Créer mon entreprise « 

Dhruvita, c’est une jeune indienne de 25 ans qui est sur la bonne voie pour réaliser son rêve.

 

Pour moi, tout commence au mois de juin 2017. Au cours d’un déplacement parisien, je rencontre au siège de l’APM (Association pour le Progrès du Management) Jean-Louis LAVERGNE, animateur de cette association, de retour d’un voyage en Inde. Là-bas, il avait rencontré une personne qui lui parla du rêve de Dhruvita.

 

Son rêve était simple et compliqué. Elle voulait ouvrir dans sa ville natale d’Ahmedabad une boulangerie-pâtisserie ! mais pas n’importe laquelle : une boulangerie-pâtisserie Française, car dans l’imaginaire indien, la France est LE pays du pain, des viennoiseries et des gâteaux ! Restait pour elle à trouver la formation adaptée et une boulangerie-pâtisserie qui accepte de la prendre en stage.

 

Je fus séduit par sa lettre de motivation qui transpirait la volonté, la détermination et son dynamisme, si bien que j’entrepris de lui trouver sur Grenoble une lieu pour l’accueillir. Connaissant la qualité des formations dispensées par l’IMT (Institut des Métiers et Techniques) et notamment celle de sa formation CAP Boulangerie-Pâtisserie, je contactai ses responsables qui acceptèrent de prendre Dhruvita en alternance comme « candidate-libre ». Pour le stage en entreprise, indispensable pour suivre la formation, ce fut assez simple. François BAZES patron de La Talemenerie et Thierry COURT artisan-chocolatier renommé à Grenoble qui dirige « Thierry COURT Créations » acceptèrent presque immédiatement de l’accueillir chez eux en stage (3 mois chacun).

 

Aujourd’hui Dhruvita est arrivée en France et loge chez nous.  Elle va en cours à l’IMT une semaine par mois et apprend le métier en entreprise le reste du temps. Les horaires en entreprise sont contraignants car elle commence à 6h chaque matin et travaille 6 jours par semaine. Mais elle est heureuse de se lever, heureuse de faire un pas de plus vers son rêve qui prend forme.

 

J’ai conscience de choquer certains quand j’écris « c’est assez simple de trouver un stage », notamment tous les jeunes en « galère » qui cherchent désespérément une entreprise pour les accueillir. Sachez qu’il faut susciter l’intérêt de votre interlocuteur, être proactif, avoir un projet, se projeter dans l’avenir. C’est ce qu’a fait Dhruvita dans sa lettre de motivation et ça marche ! Si vous souhaitez la lire pour vous en inspirer, contactez-moi. Je suis sûre qu’elle acceptera de vous l’envoyer.

 

Pour mieux connaitre Chemins des Indes, cliquez ici